CHD HIRSON

Le Sémaphore
ZAC La Rotonde Florentine
02500 Buire

Tél. : 03 23 99 33 33

Fax : 03 23 99 33 34

 

Cabinet CHD Hirson

CHD HIRSON

Pour être plus proche de vous, CHD est présent sur 26 sites et se classe parmi les 10 premiers cabinets français.500 collaborateurs dont 50 associés ont le désir de vous accompagner dans votre quotidien mais également dans les moments importants de la vie de votre entreprise. Véritable partenaire, notre structure est à dimension humaine et a pour objectif :

  • d’être proche de ses clients : le secret professionnel participe à notre relation de confiance.
  • de travailler à vos côtés : votre conseiller met un point d’honneur à venir à votre rencontre, dans votre structure.
  • de parler le même langage : nous vous accompagnons et il nous semble essentiel de vous transmettre une information claire, étayée, de répondre à toutes vos questions afin que vous puissiez exploiter les réponses.

Une qualité de service reconnue

Notre équipe est constituée de spécialistes de l’expertise comptable, audit et conseil. Voici ses deux missions principales :

  • vous libérer de vos obligations comptables, juridiques, sociales et fiscales,
  • vous prodiguer au bon moment des conseils de qualité pour améliorer la performance de votre entreprise, être acteur de votre développement et aborder l’avenir avec sérénité.

Que ce soit dans le domaine comptable, juridique, social ou fiscal, nous ne sous-traitons aucune mission. Ce sont nos équipes locales qui interviennent sur votre dossier, chacune dans leur domaine de prédilection. Ce qui permet une connaissance globale de votre structure et facilite la qualité de l’échange et la réactivité.

De plus, nous utilisons des outils à la pointe, véritables facilitateurs de la gestion de votre entreprise : numérisation de dossiers, bilans imagés, vidéo conférence…

Ce sont toutes ces priorités, réellement identifiées par le cabinet, qui nous ont permis d’être certifiés Iso 9001.

Pour vous permettre de vous consacrer à votre cœur de métier en toute sérénité.

  • Tenue complète ou partielle de votre comptabilité.
  • Prise en charge de votre administratif.
  • Echéancier des charges.
  • Elaboration des comptes annuels (bilan, compte de résultat…).
  • Formation de votre personnel comptable.
  • Accompagnement à la mise en place de vos procédures administratives et comptables.
  • Mise à disposition d’un système informatique pour le partage de l’information comptable en toute confidentialité.
  • Etablissement du dossier de gestion des centres de gestion.
  • Etablissement des plans de trésorerie.
  • Mise en place du tableau de bord de l’entreprise.
  • Situation intermédiaire.
  • Compte de résultat prévisionnel.
  • Calcul des prix de revient et des marges.
  • Diagnostics et analyse de rentabilité.
  • Projets d’investissement et de financement.
  • Analyse des coûts.
  • Evaluation des entreprises.
  • Transmission des entreprises.
  • Etablissement des déclarations fiscales (déclaration de TVA, liasse fiscale annuelle, taxe professionnelle…)
  • Optimisation de la gestion fiscale.
  • Déclaration des revenus.
  • Assistance en cas de contrôle fiscal.
  • Simulation d’impôts.
  • Etablissement des plans de trésorerie.
  • Mise en place du tableau de bord de l’entreprise.
  • Situation intermédiaire.
  • Compte de résultat prévisionnel.
  • Calcul des prix de revient et des marges.
  • Diagnostics et analyse de rentabilité.
  • Projets d’investissement et de financement.
  • Analyse des coûts.
  • Evaluation des entreprises.
  • Transmission des entreprises.
  • Choix de la structure juridique de l’entreprise
  • Formalité de constitution de l’entreprise
  • Assemblée Générale annuelle
  • Dépôt des comptes aux greffes
  • Augmentation de capital et autre restructuration de sociétés
  • Assistance à la transmission d’entreprise
  • Rédaction des contrats de travail.
  • Etablissement des bulletins de paies.
  • Application des procédures de licenciement.
  • Règlement des litiges avec les salariés, mise à pieds…
  • Etablissement des déclarations sociales.
  • Assistance en droit du travail.
  • Prévoyance sociale du chef d’entreprise.
  • Prévision des régularisations des charges sociales

CHD HIRSON dans le département de l’Aisne et la région Hauts-de-France s’occupe de votre entreprise mais vous conseille aussi personnellement. Question Patrimoine analyse votre situation patrimoniale et vous propose les stratégies et les produits les plus adaptés à votre profil d’investisseurs et à vos objectifs patrimoniaux. Question Patrimoine saura valoriser votre épargne, préparer votre retraite, optimiser votre fiscalité, transmettre votre patrimoine et protéger votre famille. Un expert à votre disposition : votre-conseiller@chd-avexi.fr Parce que votre protection sociale et celle de vos salariés fait partie intégrante de la vie de l’entreprise, CHD HIRSON réalise un audit de vos besoins et, en fonction des obligations légales et de votre stratégie, vous propose une mutuelle ou un contrat de Prévoyance. Un expert à votre disposition : votre-conseiller@chd-avexi.fr

Parce que vos choix d’aujourd’hui, permettront les choix de demain, CHD HIRSON vous accompagne afin d’optimiser votre retraite. Son équipe dédiée réalisera un diagnostic de vos droits acquis, analysera avec vous vos objectifs de retraite et vous informera des produits mis à votre disposition. Il saura tenir compte de vos spécificités mais également des opportunités liées à l’évolution de la réglementation. Ensemble, vous établirez un plan d’actions personnalisé en optimisant vos droits auprès des régimes obligatoires et en mettant en place des solutions complémentaires. CHD HIRSON dans le département de l’Aisne et la région Hauts-de-France est à vos côtés dès aujourd’hui pour vous permettre de bien préparer demain. Pour un avenir serein, contactez CHD HIRSON dans le département de l’Aisne et la région Hauts-de-France: votre-conseiller@chd-avexi.fr

Chaque jour, votre équipe et vous, mettez toute votre énergie et votre savoir-faire à produire des biens et services tout en faisant face aux exigences du marché. Notre équipe de spécialistes est là pour vous fournir tous les outils nécessaires au pilotage de votre entreprise. Notre objectif : vous conseiller au quotidien et aux moments clés de la vie de votre société pour une entreprise encore plus performante. Vous n’avez pas de service comptable et préférez nous déléguer la totalité de cette mission ? Nous nous chargeons de la saisie de vos pièces comptables, ainsi que de toutes les obligations administratives, comptables, juridiques et fiscales de votre entreprise. Ensuite, nous mettrons un point d’honneur à vous apporter le conseil qui en découle.

==>Vous disposez d’un service comptable interne ?
Nous l’accompagnons dans son quotidien :

  • Nous le conseillons sur ses procédures et sa démarche,
  • Nous lui proposons des formations adaptées à votre activité,
  • Nous mettons en place des outils de suivi et d’aide à la décision,
  • Nous réalisons un suivi mensuel permettant une détection des besoins rapide et précise.

Dans les deux cas, nous vous proposons un bilan imagé qui vous permettra une appropriation plus fine du résultat de votre entreprise. Notre équipe analysera, avec vous, tous les chiffres clés de votre bilan avec l’aide d’outils conviviaux informatisés. Nos collaborateurs sont formés aux spécificités des PME et répondent à vos besoins : conseils en gestion, optimisation des profits, optimisation sociale et fiscale, inventaire des immobilisations, véhicule de fonction ou frais de déplacements, accompagnement dans les procédures de cessation de paiement, préparation à la transmission…

==> Vous êtes artisan et vous préférez vous consacrer à votre cœur de métier plutôt qu’à des tâches administratives ?

Nous sommes là pour vous décharger de toute votre saisie comptable, des obligations légales liées à votre activité comme l’établissement de votre bilan ou vos déclarations fiscales, par exemple. Nous vous proposons ensuite une analyse des résultats de votre activité à travers des échanges simples, courts et réguliers. Notre objectif est d’être toujours à vos côtés.

Comment ? En étant à votre écoute et en répondant à vos interrogations et vos besoins rapidement. Vous désirez vérifier votre politique tarifaire ?
Chaque année, notre équipe peut analyser votre bilan et reconstituer votre chiffre d’affaire à partir de vos achats de matières premières et de vos coûts salariaux.
Nous vous accompagnons ainsi dans votre travail, au jour le jour.

==> Vous travaillez dans le milieu médical ou para-médical, dans le domaine du conseil ou du juridique ? Votre activité est très prenante et vous désirez déléguer toute la partie administrative à un partenaire ? Nous vous proposons les services d’une équipe dédiée, spécialisée et constituée spécialement pour répondre à vos spécificités.
Nous nous chargerons de la tenue de votre comptabilité, de l’établissement de vos comptes et de vos déclarations fiscales et sociales.
Nous savons cependant, que votre situation personnelle est très en lien à votre situation professionnelle, et c’est pour cela que nous pouvons travailler ensemble, pour optimiser votre situation personnelle en fiscalité, prévoyance, retraite…
Notre équipe dédiée saura vous conseiller pour faire évoluer votre structure, mais répondra aussi aux questions très concrètes que vous vous posez, par exemple :

  • Quand et comment créer une Société d’Exercice Libérale (SEL) ?
  • Vous achetez un local professionnel : faut-il créer une SCI ?
  • Faut-il fonctionner avec des frais de déplacements forfaitaires ou acheter un véhicule et le mettre à l’actif du bilan ?

==> Vous dirigez une association et avez besoin d’être accompagné par une équipe de spécialistes, pour réaliser votre compte administratif à remettre aux organismes de tutelles ou votre budget prévisionnel ?

  • Vous avez besoin d’une aide sur le montage ou le contrôle de dossier spécifique, tel un dossier d’agrément destiné au CROSMS ?
  • Vous réfléchissez à la façon de maximiser le financement de votre association ?
  • Vous vous interrogez sur un risque de fiscalisation de votre association ?
  • Vous avez besoin d’une aide sur le montage ou le contrôle d’un dossier de subvention ?
  • Vous dépassez les seuils de subventions ou de dons reçus nécessitant la nomination d’un commissaire aux comptes ?
  • Vos procédures juridiques sont-elles à jour ?
  •  

Hirson est une commune française, située dans le département de l'Aisne en région Hauts-de-France. Les habitants de la commune s'appellent les Hirsonnais et les Hirsonnaises.

Géographie

Localisation

Hirson est limitrophe de la Belgique. Elle est située dans le nord-est du département de l'Aisne, à proximité des départements de l’Aisne et des Ardennes.

Hirson fait partie de la Thiérache. Elle est située à proximité immédiate de deux grandes forêts, la forêt d'Hirson et la forêt de Saint-Michel.

Hydrographie

Hirson est arrosée par l'Oise, le Gland.

Les différents ruisseaux de la commune : ruisseau d'Anor, ruisseau de Brugnon, ruisseau de la Marquette, ruisseau des Marais, ruisseau de Blangy, ruisseau du Catelet, ruisseau du Rie De Bon Feu, ruisseau de Four Matot.

Géologie et relief

Le point culminant d'Hirson est situé à 268 mètres au-dessus du niveau de la mer. L'altitude la plus basse est de 157 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Communes limitrophes

Hison est limitrophe de 8 communes : Éparcy, Buire, Neuve-Maison, Mondrepuis, Anor (Nord), Macquenoise (Belgique), Saint-Michel, Bucilly.

Voirie

Hirson compte plusieurs quartier et lieux-dits : Blangy, la Briquetterie, le centre-Ville, le Champ-Roland, les Champs-Élysées, le Nouveau Siècle, le Plain, le Taillis, la Verrerie, le Pas-Bayard, la Douane.

Transport

Rail

Hirson possède un deuxième point d'arrêt SNCF, la gare d'Hirson-Écoles, construit pour desservir le lycée Joliot-Curie. Le point d'arrêt est desservi pendant la période scolaire aux heures d'entrée et de sortie de cours par des trains Laon-Fourmies.

Route

Hirson est située sur le tracé de la RN 43 (originellement RN 39). Depuis son transfert dans la voirie départementale, elle a été déclassée en RD 1043 (pour la partie axonaise). Depuis l'ouverture du contournement d'Hirson par le sud le 18 janvier 2000, la partie de la RN 43 correspondant à la traversée de la commune avait été déclassée en voirie communale. La RN 43 fait d'Hirson un point de passage entre Cambrai et Charleville-Mézières. Hirson se situe également sur la RD 963 qui mène à Vervins où elle rejoint la RN2 qui mène à Laon, Soissons et Paris, et la RD 1050, qui mène à la frontière belge (Macquenoise) puis se prolonge sur le territoire belge vers Chimay et Charleroi.

Toponymie

   Iricio, 1136 (cartulaire de l'abbaye de Clairfontaine, d'après Adrien de Valois)

   Irezun, 1183 (suppl. de D. Grenier, 289, Bibliothèque impériale)

   Terra Yricionis, 1187 (cartulaire de l'abbaye de Bucilly, fo 6)

   Yrizun, 1189 (cartulaire de l'abbaye de Clairfontaine, d'après Adrien de Valois)

   Ericon, 1234 (cartulaire de l'abbaye de Saint-Michel, fo 221)

   Hirechon, 1243; Yrechun, 1262 (cartulaire de la seigneurie de Guise, fos 246 et 148)

   Yrechon-in-Therasca, 1261; Irechon, XIIIe siècle (cartulaire de l'abbaye de Bucilly, fos 7, 84)

   Hyrecon, 1271 (cartulaire de l'abbaye de Foigny, fo 218, Bibliothèque impériale)

   Yrecon-en-Thiérasche, 1323 (cartulaire de la seigneurie de Guise, fo 33)

   Heircon, Heirson, Herson, 1328 (cartulaire de l'abbaye de Thenailles, fos 217 et 219)

   Ireson, 1352 (cartulaire de l'abbaye de Thenailles, fo 67)

   Hyrechon, 1335; Yrechon-en-Therasche, 1379 (cartulaire de la seigneurie de Guise, fos 186, 308)

   Yresson, 1405 (archives de l'Empire J801, no 1)

   Yrson, 1498; Hirsson, 1543 (comptes de l'Hôtel-Dieu de Laon, E 29, E 70)

   Hiresson, 1567 (archives de la ville de Guise)

   Herysson, 1576 (archives communales d'Hirson)

   Hyresson, 1612 (terrier de Sorbais)

   Hirson-en-Thiérasche, 1632 (tit. des Minimes de Laon)

   Irson, 1650 (archives du Dépôt de la guerre, Correspondance militaire, 119, pièce 344)

   Notre-Dame-d'Hirson-en-Thiérache, 1758 (bailliage de Ribemont, B13).

Selon l'étude de la première formulation du toponyme : « Iricio », le toponyme proviendrait du latin ericius, qui signifie hérisson, ou actuellement, du picard hirchon, qui désigne le même animal.

Histoire

Protohistoire et Antiquité

Les importants et les plus anciens vestiges découverts dans le canton d'Hirson, ceux de Macquenoise et de Mondrepuis (dit du Catelet), révèlent la présence de deux camps antiques. Le deuxième est certainement d'origine celtique du type éperon barré (visible sur les photos aériennes du site). Du matériel lithique fut découvert sur le territoire de la commune d'Hirson. Situé aux confins des territoires de deux peuples belges marquants, le canton actuel d’Hirson était occupé par les Nervi décrits comme sauvages par Jules César qui conquit cette région en 57 av. J.-C., et par les Rémi, alliés de César.

Les Nervi peuplaient le département de l’Aisne et le Hainaut belge actuels. Les Rémi occupaient les territoires actuels du Laonnois, l’arrondissement de Vervins, le département des Ardennes et l’arrondissement de Reims.

Des pièces de monnaies et des vestiges gallo-romains ont été mis au jour sur le territoire de la commune d'Hirson.

Moyen Âge

Des sépultures franques ont été retrouvées sur le territoire de la commune.

Hirson n’apparaît véritablement que vers le Xe siècle. Elle portait à l'époque le nom de Iricio. Le lieu se signalait par l’existence d’un château fort, situé sur un promontoire rocheux au confluent de l’Oise et du Gland, à l’emplacement actuel du musée. Propriété des seigneurs de Guise, ce château ne fut jamais occupé que par des châtelains, officiers dépendant de ces seigneurs.

En 945, Héresinde, épouse du seigneur Eilbert de Ribemont, vassal du comte de Vermandois Albert Ier le Pieux († 943) fonde à Saint-Michel un ermitage pour des moines écossais ou irlandais venus de l’abbaye Saint-Vincent de Laon. Par la suite, ces moines adoptèrent la règle bénédictine.

Au Xe siècle, un canal fut creusé pour relier l'Oise au Gland. C'est ainsi que naquit l'île Notre-Dame. Sur cette île, en haut d'un promontoire fut érigé un château-fort. Celui-ci permettait d'assurer la défense du royaume de France face au comté de Hainaut.

Une autre abbaye, celle-là de chanoines réguliers de l’ordre des Prémontrés, fut fondée en 1147 à Bucilly, au sud d’Hirson. Ces chanoines réguliers ou prêtres-moines (alors que les autres moines n’étaient pas prêtres pour la plupart) desservirent les cures de nombreux villages alentour.

En 1156, une charte de franchises (code judiciaires) fut accordée par les seigneurs de Guise à Hirson. Cette charte énumérait les redevances des habitants envers leur seigneur, ainsi que leurs droits et leurs devoirs. Pour le reste, la charte d’Hirson ressemble à un code de droit pénal.

En 1234, Gauthier, comte de Blois, en vue d'assurer le repos de son âme, fonda à Hirson une chapelle pour y célébrer à toujours l'office divin. Il s'entendit avec l'abbé et le couvent de Saint-Michel pour la faire desservir par un moine de leur communauté.

En 1328, Jehan d'Anglebermer fonde la chapelle.

En 1425, le château fort est pris par Jean II de Luxembourg.

L'Époque moderne

La peste accompagna plusieurs fois les guerres, notamment au milieu du XIVe siècle et en 1580 où elle décima la population.

En 1593, les troupes royales d'Henri IV s'emparent du château.

En pleine guerre de Trente Ans, le château d’Hirson est assiégé par les Espagnols du 25 juillet au 15 août 1636. Le vicomte de Turenne le reprend en 1637.

 

En août 1650, François-Armand de Caruel, seigneur d'Hirson ne pourra résister au siège mené par Francisco de Melo. Le château est presque entièrement détruit. Il n'est pas reconstruit.

 

Hirson était le siège d’une gruerie dépendant de la maîtrise seigneuriale des eaux et forêts de Guise. La prévôté ducale d’Hirson ressortissait par appel au bailliage seigneurial d’Aubenton. Enfin, un subdélégué de l’intendant de Soissons séjournait à Hirson. Bien que beaucoup plus nombreux, les subdélégués étaient l’équivalent des sous-préfets actuels.

Vers 1750, fut construite la grande route qui est devenue la R.N. 39 reliant Arras et Cambrai à Charleville-Mézières.

Le 23 avril 1763, un incendie, allumé par un enfant, détruisit presque toute la ville. Une pétition de 1765, porte à 100 000 écus les pertes occasionnées par ce sinistre. Avec le consentement du prince de Condé, les habitants reconstruisirent Hirson, en partie, en utilisant les ruines du château qui fut, ainsi, complètement rasé. Le château actuel est reconstruit en pierres et ardoises.

Il y avait 450 feux, soit 1 800 habitants environ à la veille de la Révolution française.

Époque contemporaine

XIXe siècle

Au début du XIXe siècle, Hirson comptait déjà plusieurs forges et ferblanteries dont celle du Pas-Bayard. Des clouteries étaient installées dans tout le canton.

Hirson souffrira de l'invasion prussienne de 1815.

Le tronçon ferroviaire de Vervins à Hirson ouvre le 30 août 1870. Avec la création et l’ouverture de différents tronçons, Hirson va très rapidement devenir une étoile ferroviaire, passant du statut de gare de passage à terminus.

Première moitié du XXe siècle

Depuis le début de l'aventure ferroviaire, la population d’Hirson a été multipliée par trois. En 1913, la gare d'Hirson emploie aux alentours de 700 personnes. Face à ce développement, le site n’est plus adapté et doit être agrandi mais la Première Guerre mondiale va être un frein à cette expansion. Après quatre années d'occupation allemande, le site est énormément endommagé.

L’activité redémarre en juin 1919. L'expansion de la gare est relancée avec de nouvelles installations, prêtes à accueillir plus d’une centaine de machines à vapeur : tour d’aiguillage de la Florentine, un dépôt, un toboggan, des parcs à charbon. L'année 1929 sera l’apothéose pour le trafic du pôle ferroviaire hirsonnais.

En 1931, la population d’Hirson est de 11 400 habitants, celle de Buire de 1 230 (triplement en 20 ans). Les cités cheminotes Champs-Élysées et de Cité de Buire ont vu le jour. En 1932, la Compagnie des chemins de fer du Nord et la Compagnie des chemins de fer de l'Est décident de mettre en place des trains directs mettant fin au transit d’Hirson. Le rôle de jonction d’Hirson entre les réseaux Nord et Est est donc remis en cause. Petit à petit, la gare ne va plus devenir un point de passage nécessaire pour procéder au transbordement et aux ruptures de charge. La moyenne de wagons manœuvrés quotidiennement passe de 2 900 en 1931 à 500 en 1932.

Seconde Guerre mondiale

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la gare est victime des bombardements de l'aviation anglaise : près des trois-quarts des installations ferroviaires sont détruits. À la suite du conflit mondial, un dépôt est érigé ainsi qu'une rotonde. Une baisse des effectifs s'amorce.

Hirson est libérée le 2 septembre 1944 par les Américains.

L'après-guerre

Le 5 octobre 1945, Henri Poulat devient maire de la ville. Comme toutes les villes bombardées, la reconstruction est nécessaire. Celle-ci va être principalement menée par l'architecte Louis-Raymond Fischer qui devient maire le 25 octobre 1947. Durant ses trois mandats (il est réélu en mai 1954 et mars 1959), Fischer va donner un nouveau souffle à la ville. Des projets architecturaux sont lancés : un immeuble de plusieurs étages appelé le Building (inauguré le 9 mai 1954), création du lycée Juliot-Currie, stade du Square Saint-Nazaire (inauguré le 24 juillet 1955), etc.

Parallèlement, la ville acquiert le bâtiment actuel de la caserne des pompiers (le 23 septembre 1950), crée la bibliothèque municipale (le 3 avril 1951), la MJC (octobre 1951), ouverture de la plage et du camping de Blangy (août 1955). La ville acquiert l'Eden et la mairie s'y installe en octobre 1957.

Le premier supermarché, Prisunic, ouvre en septembre 1964, sur la place Victor-Hugo. Après 18 années, Fischer passera la relève à Yves Hary, professeur de dessin, le 26 mars 1965.

En 1969, le Club des jeunes ouvre dans les gradins (janvier), le premier numéro de l'hebdomadaire Le Courrier paraît (21 mars) et le dépôt SNCF ferme définitivement (1er octobre). Marquant ainsi la fin du l'épopée ferroviaire hirsonnaise.

Courant des années 1970, on notera l'arrivée d'un nouveau maire, Raymond Mahoudeaux, élu pour deux mandants (mars 1971 et mars 1977). La première piscine ouvre en octobre 1973 (elle fermera en 1996). Fin septembre 1975, la ville rachète le site de Blangy, qui ouvrira officiellement en mai 1977.

Les années 1980 seront marquées par les deux mandants de Georges Lapeyrie (élu en mars 1983 et réélu en mars 1989). Le 30 mars 1980, La Gazette de Thiérache sort de presse pour la dernière fois. La radio locale Fréquence Charlemagne voit le jour (mars 1983). Le nouveau cinéma, le Sonhir 3 (appellation en verlan de Hirson) est inauguré le 17 septembre 1985. Le centre-ville est redessinée avec le déplacement du monument de la Victoire (mai 1986) et l'inauguration de la fontaine de Patrick Saytour le 5 mai 1990. Celle-ci n'aura cesse de faire couler d'encre.

Au cours des années 1990, Jean-Jacques Thomas devient maire (juin 1995).

Le nouveau millénaire est marqué par l'inauguration de la déviation sud (février 2001) et celle de la nouvelle piscine(juin 2003).

Liste des maires

Période           Identité           Étiquette         Qualité

Les données manquantes sont à compléter.

1612    1612    Éloi Béguin22                        maire de la justice foncière

Les données manquantes sont à compléter.

1792    1792    Levasseur22             

Les données manquantes sont à compléter.

-          1806    Jean Mezaud           

1806    1818    Joseph Lefèvre                     

1818    1826    Louis Baudelot23                  Magistrat, député

1826    1858    Louis Loth                 Notaire

1858    1876    Louis Rohaut            Notaire

24 décembre 1876      18 mai 1884    Louis Rousseau24                 Docteur en médecine

1884    1891    Rémy Gallas   Radical-socialiste       Directeur d'établissement secondaire25

1891    1892    Alfred Godon                       

1892    1895    Alexandre Collet                  

1895    1912    Rémy Gallas   Radical-socialiste       Directeur d'établissement secondaire25

1912    1925    Émile Villemant26      URD   Négociant, député et sénateur

1925    1929    Jules Decamp                        Conseiller général

1929    1934    Émile Villemant26      URD   Négociant, député et sénateur

1935    -          Maurice Gobert                    Docteur en médecine, membre de la SAHVT, habitant de Any

Les données manquantes sont à compléter.

mai 1945         octobre 1945 Pierre-Louis Fresnel              Docteur en médecine

5 octobre 1945           octobre 1947 Henri Poulat             

25 octobre 1947         mars 1965       Louis-Raymond Fischer        SFIO   Architecte, ancien élève de Le Corbusier

26 mars 1965 mars 1971       Yves Hary      Union Hirsonnaise     Professeur de dessin

mars 1971       mars 1983       Raymond Mahoudeaux         PCF    Employé Sécurité Sociale

22 mars 1983 juin 1995        Georges Lapeyrie       RPR   

juin 1995        en cours

(au 30 avril 2014)       Jean-Jacques Thomas28        PS       Président de l'EPCI du Pays des Trois Rivières (? → )

Conseiller général d'Hirson (1998 → 2015)

Vice-président du conseil général de l'Aisne (2008 → 2015)

Circonscription électorale

Hirson fait partie de la Troisième circonscription de l'Aisne.

Gendarmerie mobile

Hirson possède un escadron de gendarmerie mobile, le 17/9, rattaché au Groupement II/9 de Gendarmerie mobile de Saint-Quentin.

Secours

Le centre de secours principal (CSP) d'Hirson fait partie du groupement du Nord de l'Aisne. Il se compose de 65 pompiers (25 pompiers professionnels et de 40 pompiers volontaires).

Jumelages

Drapeau de la Belgique Marcinelle (Belgique)

Drapeau de l'Allemagne Schramberg (Allemagne)

Drapeau de l'Allemagne Königsee (Allemagne)

Population et société

Démographie

Évolution démographique

D’après le recensement Insee de 2008, Hirson compte 9 393 habitants (soit une diminution de 9 % par rapport à 1999). La commune occupe le 989e rang au niveau national, alors qu'elle était au 864e en 1999, et le 8e au niveau départemental sur 816 communes.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués à Hirson depuis 1793. Le maximum de la population a été atteint en 1975 avec 11 986 habitants.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation31. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007.

En 2014, la commune comptait 9 336 habitants, en diminution de -1,34 % par rapport à 2009 (Aisne : -0,02 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

         Évolution de la population [modifier] 1793             1800    1806    1821    1831    1836    1841    1846    1851

2 023   2 144   2 061   2 231   2 718   2 880   3 005   3 140   3 212

           Évolution de la population [modifier], suite (1) 1856         1861    1866    1872    1876    1881    1886    1891    1896

3 203   3 224   3 334   3 951   4 445   4 809   5 743   6 294   6 632

           Évolution de la population [modifier], suite (2) 1901         1906    1911    1921    1926    1931    1936    1946    1954

7 461   8 541   9 638   9 759   11 344            11 403            11 203            10 462            11 134

           Évolution de la population [modifier], suite (3) 1962         1968    1975    1982    1990    1999    2007    2012    2014

11 715            11 858            11 986            11 348            10 173            10 337            9 473   9 348   9 336

De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.

(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis Insee à partir de 2006.)

Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (23,5 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (21,2 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,7 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

   47,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 20 %, 30 à 44 ans = 19,9 %, 45 à 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 19,8 %) ;

   52,7 % de femmes (0 à 14 ans = 18,4 %, 15 à 29 ans = 16,9 %, 30 à 44 ans = 16,9 %, 45 à 59 ans = 21 %, plus de 60 ans = 26,8 %).

 

Enseignement

Enseignement primaire

Écoles maternelles :

   École maternelle Jean-Zay

   École maternelle des Promenades

   École maternelle du Champ-Roland

   École maternelle des Champs-Élysées

   École maternelle Charles-Clément (les Rouets)

   École maternelle Jean-Jaurès

Écoles élémentaires :

   École élémentaire Jean-Zay

   École élémentaire Georges-Clemenceau

   École élémentaire Charles-Clément (les Rouets)

   École élémentaire Victor-Hug

École élémentaire Jean-Jaurès

 

Enseignement secondaire

Collèges :

   Collège Georges-Cobast

   Collège privé de l'Enfant-Jésus

Lycées :

   Lycée Joliot-Curie (surnommé « lycée Bleu » en raison de la couleur du bâtiment)

 

Enseignement supérieur

Le lycée Joliot-Curie prépare plusieurs BTS :

   Négociation et Relation Client

   Assistant de gestion de PME et PMI

   Maintenance industrielle

 

Événements culturels

   Festival de Jazz (depuis 2004) au printemps.

   Foire de la Sainte Catherine (sainte-patronne d'Hirson) organisée depuis 1766. Elle fêtera ses 250 ans en 2016.

 

Équipements culturels

   Salle Eden : salle de spectacles.

   Sonhir338 : salles de cinéma.

   Espace Didier-Lockwood : salle de spectacles.

   Salle Michel-Carpentier : salle de spectacles.

 

Équipements sportifs

   Base nautique de Blangy : parcours fixe de course d'orientation, tirs à l'arc, Run-Bike, volley-ball, canoë-kayak, VTT

   Terrain André-Fortin : Boules en bois

   Étrier Sainte-Catherine : Centre équestre

   Espace de la Tannerie : Dojo / Salle d'arts martiaux, salle multisports, boulodrome

   Espace du petit taillis : Équipements d'athlétisme et piste, salle multisports, terrain de football, boulodrome

   Stade Hébert : terrains de football, terrain de basket-ball, terrains de tennis, salle multisports

   Pas-Bayard : site d'activités aquatiques et nautiques, site de pêche, escalade

   L'Ile Verte : piscine grand et petit bassins, bownling, Salle de billard, Beach-Volley, Jeux collectifs

   Piste de karting : piste de 500 mètres pour karts, piste pour quad, piste pour modélisme.

   Plateau d'évolution Jean Zay : plateau EPS/multisports

   Salle d'Aumasle : salle multisports

   Salle Decamp : salle de tennis de table, salle d'haltérophilie

   Skate-Park place Victor-Hugo

   Stade des Champs-Élysées : terrain de rugby, plateau EPS/Multisports, boulodromes

   Stade Léo-Lagrange : terrain de football, stade d'athlétisme

   Square Georges Salaun : boulodrome

   Rue de Saint-Michel : boulodrome

Médias

Télévision

La réception de la télévision numérique terrestre (TNT) est possible sur l'ensemble du territoire communal depuis 2007. Un émetteur de télévision propose ce service : le plus puissant est l'émetteur de Landouzy-la-ville, qui diffuse les émissions de la TNT depuis décembre 200743. L'émetteur relaie les 18 chaînes gratuites de la TNT, dont les programmes régionaux de France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie. L'émetteur de Landouzy-la-Cour diffuse les programmes de France 3 Picardie, la sous-antenne régionale de France 3 Nord-Pas-de-Calais Picardie.

Comme toute la Picardie, Hirson est passé au tout numérique depuis le 2 février 2011

Les multiplex sont diffusés sur les canaux suivants

   multiplex R1 (France 2, France 3, France 5, ARTE, LCP) sur le canal 48

   multiplex R2 (Direct 8, France 4, BFM TV, Virgin 17, Gulli, i>Télé) sur le canal 32

   multiplex R3 (Canal + HD, C+ cinéma, C+ sport, Planète, TPS Star) sur le canal 60

   multiplex R4 (M6, W9, NT1, Paris Première, ARTE HD) sur le canal 51

   multiplex R5 (TF1 HD, France 2 HD, M6 HD) sur le canal 35

   multiplex R6 (TF1, LCI, Eurosport, TF6, NRJ12, TMC) sur le canal 54

Journaux

Les journaux locaux diffusés à Hirson sont La Thiérache45, L'Aisne nouvelle, Le Démocrate de l'Aisne et L'Union. Ces journaux diffusent les informations locales de la Thiérache.

Radios

   90,1 MHz France Culture

   93,0 MHz RFM

   93,5 MHz France musique

   94,4 MHz France inter

   94,9 MHz Nostalgie

   95,8 MHz France inter

   97,2 MHz France musique

   98,5 MHz RTL

   99,7 MHz France Culture

   100,9 MHz France bleu Champagne

   101,3 MHz France bleu Picardie

   102,6 MHz Musiq

   104,5 MHz Echo FM

   104,6 MHz Classic 21

   105,9 MHz France info

   106,0 MHz RTBF La première

 

Distinctions

Ville fleurie : trois fleurs attribuée en 2007 par le Conseil des Villes et Villages Fleuris.

 

Économie

Population active et chômage

Selon le recensement de 2006, la population de 15 à 64 ans a baissée de 8 %, passant de 6 469 (en 1999) à 5 998 (en 2006). Le Taux de chômage est de 20,46 % en 2006 (contre 23,43 % en 1999). Il est supérieur de 10 points à la moyenne nationale.

En 2009, le taux de chômage passe à 24,8 % contre 8,8 % au niveau national (écart de 16 points).

Industries

Depuis les années 1970, Hirson a connu une désindustrialisation continue. Les fermetures d'usines se sont succédé.

Commerce

Le ralentissement économique depuis les années 1970 a eu impact sur le commerce hirsonnais. Nombre de petits commerces ont dû fermer. L'activité commerciale s'est déplacée du centre ville vers la périphérie de la ville (avenue de Verdun).

Fiscalité

Taxe d'habitation

En 2009, Hirson faisait partie des 20 communes axonaises ayant le taux de taxe d'habitation (18,60 %) le plus élevé48. En 2011, ce taux s'élévait à 20,16 %.

Taux d'imposition de la taxe d'habitation 2011 d'Hirson et des communes avoisinantes

HIRSON        20.16

Bucilly                       11.22

Buire               10.96

Eparcy                       3.9

La Hérie          10.54

Mondrepuis 18.17

Neuve-Maison 11

Ohis              19.34

Origny-en-Thiérache 16.61

Saint-Michel 14.88

Wimy            10.01

 

Taxe foncière sur les propriétés bâties

En 2009, le taux de la taxe foncière sur les propriétés bâties (28,65 %) d'Hirson était le plus important du département de l'Aisne après Saint-Quentin (33,68 %) et Laon (29,08 %)48. En 2011, ce taux s'élévait à 31,06 %.

Taux d'imposition de la taxe foncière sur les propriétés bâties 2011 d'Hirson et des communes avoisinantes

HIRSON                    31.06

Bucilly                       6.25

Buire                         19.08

Eparcy                                   5

La Hérie                      14.45

Mondrepuis               20.52

Neuve-Maison           11.49

Ohis                            16.69

Origny-en-Thiérache  16.61

Saint-Michel              23.8

Wimy                         10.89

 

 

Taxe foncière sur les propriétés non bâties

En 2009, le taux sur la taxe foncière sur les propriétés non bâties (68,82 %) se situait au 11e rang au niveau départemental48. En 2011, ce taux s'élévait à 74,6 %.

Taux d'imposition de la taxe foncière sur les propriétés non bâties 2011 d'Hirson et des communes avoisinantes

HIRSON                    74.6

Bucilly                                   29.37

Buire                           25.48

Eparcy                                   21.6

La Hérie                      35.49

Mondrepuis             34.4

Neuve-Maison           21.6

Ohis                          45.12

Origny-en-Thiérache 42.84

Saint-Michel             41.27

Wimy                        25.55

Taxe d'enlèvement des ordures ménagères

En 2009, le taux de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères était de 12,5%48.En 2011, ce taux s'élévait 13,63 %.

Impôt sur le revenu

En 2011, 1 814 de foyers étaient imposables sur un total de 5 586. Ce qui représente un taux de 32, 5% (la moyenne nationale étant de 62,9 %).

Tranches de revenus par foyer          Foyers

Moins de 10 000 €     2 436

de 10 000 à 12 000 € 451

de 12 000 à 15 000 € 580

de 15 000 à 20 000 € 824

de 20 000 à 30 000 € 705

de 30 000 à 50 000 € 454

de 50 000 à 100 000 € 113

plus de 100 000 €      23

 

Tourisme

L'activité touristique d'Hirson et plus largement de la Thiérache est orientée au tour de trois axes :

   l'Histoire : plus d'une soixantaine d'églises fortifiées, l'abbaye bénédictine de Saint-Michel, le familistère Godin, les villages et en particulier celui de Parfondeval, le château-musée Alfred Desmasures51 (collections évoquent l'histoire locale et axés principalement sur Hirson à la Belle Époque. Des salles sont consacrées à l'art contemporain et en particulier à Auguste Labouret, maître verrier et maître mosaïste de renommée internationale). Plus récemment, le Courq'Tour52 permet de visiter le lieu de tournage du film Rien à déclarer de Dany Boon. En effet, ce film a été tourné sur la frontière de Hirson et Macquenoise (Belgique).

   le Grand air : randonnée à pied, à cheval ou à vélo sur l’Axe vert, base nautique de Blangy, descende de l’Oise en canoë-kayak.

   l'Art de vivre : la Thiérache est surtout connue pour son maroilles, mais aussi son cidre.

Culture locale et patrimoine

Mascottes de la ville

La ville possède les « mascottes » No piot et No piotte, des géants de plusieurs mètres qui sortent déambuler en ville lors de la fête de la Pentecôte, la journée de la « cavalcade d'Hirson ».

Lieux et monuments

   Le Château - Musée Alfred-Desmasures

 L'église Notre-Dame-de-Lourdes

   L'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus

   Temple protestant, route de la Capelle, ancienne brasserie du XIXe siècle donnée aux protestants d'Hirson.

   L'hôpital Brisset

   Tour Florentine

   La Rotonde

   Le Fort Dubois

   Le moulin du Bas-Rouet

   la vieille-ville

 

Parcs et squares

Square Saint-Nazaire (surnommé "Les Gradins")

   Situé entre la rue du Hautbert et la rivière le Gland.

Personnalités liées à la commune

   Jacques Ier d'Avesnes (1...-1191) signa la charte d'Hirson en 115622

   Hugues d'Hirson (1..-1242)14, abbé général et fondateur de la bibliothèque de Prémontré

   Pierre Poulet, jurisconsulte renommé du XVIIe siècle

   Jacques Joseph Ducarne de Blangy (1728-1808), agronome et inventeur

   Jean-Antoine Brisset (1784-1856), docteur en médecine, ancien chirurgien-major sous le Premier Empire, chevalier de la Légion d'honneur

   Joseph Baudelot (1804-1861), député, chevalier de la Légion d'honneur

   Louis Auguste Napoléon Rousseau (1812-1887)24, docteur en médecine, maire d'Hirson, membre du conseil général de l'Aisne, président de la Commission départementale de l'Aisne, nommé juge de paix du canton d'Hirson après la révolution de 1848, correspond de la Société archéologique et historique de Vervins et de la Thiérache, chevalier de la Légion d'honneur, filleul de Jean-Antoine Brisset.

   Alfred Desmasures (1832-1893), journaliste, écrivain, essayiste et historien, correspondant de la Société archéologique et historique de Vervins et de la Thiérache

   Edouard Poudavigne (1837-1900)53, ancien vice-consul de France à Guayaquil (Équateur), chevalier de la Légion d'honneur54.

   Aimé Bonna (1855-1930), ingénieur et industriel français, fondateur de l'église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus, chevalier de la Légion d'honneur

   Émile Villemant (1863-1934), député, sénateur et ancien maire, chevalier de la Légion d'honneur

   Jules Decamp père (1863-1945), ancien maire et ancien conseiller général de l'Aisne, officier de la Légion d'honneur55

   Gustave Macon (1865-1930), premier conservateur-adjoint du musée Condé

   Auguste Labouret (1871-1964), maître-verrier et mosaïste, vécut au musée d'Hirson.

   Henri Bourrillon, plus connu sous son pseudonyme de Pierre Hamp (1876-1962), écrivain français, qui fut sous-chef de gare d'Hirson

   Jules Decamp fils (1886-1965), Général de corps d'armée, commandeur de la Légion d'honneur, chef de cabinet du ministre de la Défense Édouard Daladier, fils du maire Jules Decamp (éponyme)

   Paul Codos (1896-1960), aviateur, recordman du monde de distance, citoyen hirsonnais de 1919 à 194656

   Louis-Raymond Fischer (1898-1988), architecte et ancien maire d'Hirson

   Jean Mermoz (1901-1936), aviateur, interne à l'école supérieure professionnelle en 191357

   Joubert Philips (1910-1944)58, employé SNCF, résistant FFI, "Mort pour la France" à Santes (Nord)

   Charles Bourgeois (1917-1976), poète

   Daniel Carpentier (1927-2004), ancien joueur international de football français

   Jean-Luc Pérat (1950-), député

   Dominique Dropsy (1951-2015), ancien joueur international de football français, troisième recordman de matches joués en première division française

   Patrick Simon (1951-), ancien footballeur professionnel

   Jean-Luc Leduc (1954-), ancien footballeur

   Kit Armstrong (1992-), pianiste virtuose, compositeur

   Guy Gonthier, chanteur du 45 tours Ô Chauny comme tu es jolie ! (1968, label Riviera). Est décédé et repose à Hirson[réf. nécessaire].

   Romain Hary (1984-), journaliste du Petit Journal de Canal+.

Héraldique

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : D’azur au château de trois tours d’argent, maçonné de sable, terrassé aussi d’azur.